Prendre des notes : une habitude utile quand on écrit.

Ne vous est-il jamais arrivé d’avoir une idée géniale de texte qui vous traverse l’esprit ? Une réplique cinglante ou un joli jeu de mots… et que cette belle idée s’évapore brusquement, ne vous laissant que le regret de l’avoir oubliée ? C’est pourquoi j’ai toujours de quoi noter sous la main : un carnet dans mon sac à main, un calepin dans le tiroir de ma table de chevet et des post-it un peu partout. On peut aussi faire le choix de prendre ses notes sur une tablette ou un téléphone (oui, la technologie peut avoir son intérêt parfois).

Que faut-il noter ? J’aurais tendance à dire : tout. Les idées les plus farfelues ne sont pas toujours exploitables, mais elles peuvent conduire à d’autres pensées, vous inspirer de nouvelles histoires, des personnages, des lieux plein de charme et de piquant. Une idée, c’est un message de votre inconscient et si celui-ci contient un inextricable bazar (le mien est particulièrement encombré), il y a forcément quelques perles à en extraire.

Cela demande un petit effort dans les premiers temps, d’une part parce qu’il faut en faire une habitude et prendre la peine de faire une pause pour écrire (de façon lisible et intelligible) la précieuse pensée dont on veut garder une trace et d’autre part, parce qu’il faut de temps en temps relire ses notes, histoire que ça serve à quelque chose.

Pour conclure, le jeu en vaut la chandelle : qui sait si le petit calepin où vous prendrez vos notes ne contiendra pas l’idée du siècle ? (ou au moins, celle de l’année, soyons modestes !)

Publicités

3 commentaires sur “Prendre des notes : une habitude utile quand on écrit.

Ajouter un commentaire

  1. J’approuve! J’ai toujours un cahier avec moi que je trimbale partout. Je numérote les pages et j’y ajoute un sommaire, pour mieux retrouver les idées que j’y jette parfois en vrac, et j’ajoute des signets aux idées qui me plaisent particulièrement… Très utile pour s’y retrouver quand, comme chez moi, les cahiers s’accumulent!

    Aimé par 1 personne

  2. Je pourrai écrire: jamais sans mon carnet.
    C’est essentiel je pense. Que ce soit un mot ou une idée, un récit qui arrive comme ça, une phrase percutante ou un événement, une odeur, un souvenir.
    Je note tout.
    Et comme Auriane j’ai des carnets / cahiers à n’en plus finir…

    Aimé par 1 personne

  3. Je suis moins bien organisée… il y a des carnets, des cahiers, des feuilles volantes ici et là, mais malgré tout, mes notes me sont très utiles. Elles me permettent de réactiver presque instantanément ma mémoire. Je retrouve ainsi facilement le fil d’une idée, d’une pensée…. C’est indispensable.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :