Le trop plein

Il y a des moments où ça t’étouffe, tellement ça déborde les émotions qui d’ordinaire t’électrisent…  Tu essaies de les gérer, de faire le tri, mais elles sont imbriquées les unes dans les autres et refusent d’être séparées. Plus tu te débats, plus elles s’accumulent. Il aurait fallu les faire sortir chacune à leur tour à mesure qu’elles se présentaient.

Hélas, toi tu es de celles qui encaissent… Ces sentiments, ces impressions, tu les collectionnes. Ils sont épinglés dans un coin de ta tête ou dansent comme des fous au fond de ton cœur. Tu les gardes précieusement pour les passer en revue les nuits d’insomnie.

Et tu t’épuises… Doucement les vieux chagrins resurgissent, flanqués des remords et des regrets, devançant les reproches et les critiques qu’on t’a faits. Les blessures de l’âme que tu croyais guéries saignent à nouveau. Le trop plein fait tout craquer. Il n’est pas de remparts assez forts pour te protéger.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :