Passager de la nuit 14 : Gaël, perdu dans l’étrange

Le précédent épisode est ici

J’ai la tête à l’envers, complètement chamboulée. Surtout depuis que Paty est venue y faire un tour. Elle a trouvé que c’était le moyen le plus simple de me faire comprendre la situation… C’est surtout la manière la plus sûre pour me rendre dingue ! Bien entendu, j’ai compris l’essentiel : qu’elle lisait dans les esprits et que sa sœur courait un grave danger (comme si je ne m’en doutais pas !), mais le reste est obscur. Je ne suis pas certain de savoir ce qu’elle est devenue. Plus vraiment humaine, même si une part d’elle reste la Paty que j’ai toujours connue.

Celui que j’ai le plus de mal à cerner, c’est son compagnon. Il est du genre froid, un peu coincé… Si Paty n’était pas là, il ne s’intéresserait pas à Emma. En tout cas, pas pour la secourir, j’en mettrais ma main au feu ! Et puis, il me fiche la trouille. Quand le gars de la sécurité est mort, il n’a pas montré la moindre émotion, comme si c’était banal et sans importance. Je ne sais pas ce qu’il a fait du corps et je préfère ne pas y penser.

Paty rit : « Tu crois que Thibault l’a mangé ? Nous ne sommes pas cannibales, tu sais, dit-elle. » Je manque d’en perdre le contrôle de la voiture. Il faut qu’elle arrête d’entrer comme ça dans mon esprit ! « Promis, je ne le ferai plus, me murmure sa voix au fond de ma conscience » Elle se concentre de nouveau sur Emma et son visage retrouve son sérieux. Nous sommes proches d’elle à présent. Thibault, lui aussi en contact avec mon amie, me fait savoir que son ravisseur s’est arrêté.

Au détour d’un chemin, nous trouvons sa voiture, garée devant une maison délabrée. Il n’est plus dedans, naturellement. La voix de Paty résonne dans ma tête. Elle m’intime l’ordre de rester silencieux. Thibault nous montre des traces sur le sol. Nathan Merry, le cinglé qui a enlevé Emma, l’a traînée sur plusieurs mètres. Les empreintes nous conduisent à l’orée du bois. Il fait sombre comme dans un four sous les arbres. Comment allons-nous les retrouver ? Si seulement Emma était éveillée… Sa sœur pourrait la détecter et lui parler !

Paty propose une solution qui révolte Thibault. Elle va essayer d’entrer dans l’esprit de l’autre malade… Je ne pense pas que l’idée soit très bonne. Les pensées qui tournent dans cette tête-là ne doivent pas être tellement belles ! Mais Paty s’entête. Un trait de son caractère qui n’a pas changé ! Son regard se perd dans le vague tandis que son esprit tâtonne. Je ne sais pas comment ça fonctionne, mais je l’imagine se lançant en aveugle, comme une main tendue vers l’avant.

Elle pousse un petit cri et tombe à genoux. Elle l’a trouvé… Je n’aime pas du tout l’expression de son visage. Le désespoir l’a envahi. Emma ? Il a fait quelque chose à Emma ? Paty se reprend et me rassure : « Il n’a encore rien fait ! » Je n’aime pas non plus ce « encore » sous lequel se cache, je ne sais quelle menace. Nous reprenons la traversée entre les troncs et les ronces.

Une vieille cabane en rondins, à demi pourrie, apparaît. Je n’ai pas besoin qu’on me le dise : Emma et son ravisseur sont à l’intérieur. Sent-il l’esprit de Paty effleurer le sien ? Voilà que Nathan Merry nous accueille en riant. Il traîne le corps inerte d’Emma en pointant un pistolet sur sa tempe. Je n’ose pas bouger, pas même pour regarder autour de moi. Il a les yeux braqués sur moi et son rire s’arrête net.

-Où est le vampire ? me demande-t-il.

J’ose enfin jeter un œil sur ce qui m’entoure. Thibault et Paty ont disparu, mais la voix de mon amie retentit dans mon esprit :

-Mens-lui, gagne du temps… dit-elle.

Je m’exécute :

-De quoi parlez-vous mon vieux ? dis-je à Merry.

Je m’avance en espérant que les événements ne vont pas déraper. L’arme est toujours dirigée contre Emma. La plus petite maladresse pourrait lui coûter la vie. Alors j’enchaîne :

-C’est Tom qui m’a dit que vous seriez ici… Il pense que vous avez perdu les pédales : laissez-moi vous aider !

-Tom est mort ! me répond-il. Le vampire l’a tué… De toute façon, il ne t’aurait rien dit à toi ! Jamais, il ne m’aurait trahi… Où est-il ? Hein ? Où es-tu vampire ? crie-t-il en tournant la tête dans tous les sens.

Il cherche l’ennemi qu’il a passé tant de temps à traquer. Il tient toujours Emma, mais n’a pas remarqué que ses yeux se sont ouverts.

Je voudrais la supplier de se tenir tranquille et de ne commettre aucune imprudence, mais la lueur de colère qui brille dans ses prunelles me fait craindre le pire.

Publicités

Un commentaire sur “Passager de la nuit 14 : Gaël, perdu dans l’étrange

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :