Ces mots qui blessent…

J’aime les mots, leur sonorité, leur sens, leur étymologie, tout ce qu’ils m’évoquent… Mais parfois, les mots sont douleur. On les prend en plein visage comme une gifle. Ils nous laissent brisée, anéantie. Je suis fatiguée d’encaisser des coups que je n’ai pas mérité, fatiguée de faire semblant que tout va bien.

Je me suis souvent demandée à quel point je pouvais être résistante. Je suis descendue bien bas parfois, mais jamais encore je ne m’étais sentie brisée. L’écriture, même, qui m’a toujours sauvée par le passé, ne soulage rien. C’est comme jeter de l’huile sur le feu et ouvrir plus grand les blessures.

Je devrais parler peut-être avec quelqu’un, me confier… mais je ne vois pas qui pourrait m’entendre parmi ceux qui me sont proches. Si je n’avais pas mes enfants, je crois bien que je prendrais tout simplement le large. Mais être mère, ça vous interdit la fuite. Il ne me reste que le repli sur moi-même, la pire des stratégie.

Publicités

9 commentaires sur “Ces mots qui blessent…

Ajouter un commentaire

  1. Des pensées.
    Oui les mots peuvent parfois le pire.
    Non être mère n’interdit pas la fuite. Les enfants nous maintiennent souvent dans des histoires qui nous dépassent et nous font souffrir.
    Si tu as besoin de te confier, je suis là…
    Plein de courage pour toi.

    Aimé par 1 personne

  2. Ton article m’émeut beaucoup parce que j’ai traversé ce genre d’épreuve aussi et comme toi les enfants m’ont fait résister même au pire. Avec le recul, on se demande si ça en valait vraiment le coup, car les dégâts ne sont pas forcement visibles sur le moment pour eux comme pour la maman.
    Alors faut il prendre le risque? Je ne peux pas répondre pour toi, il faut mettre dans la balance d’un côté le bien-être de tous (le tien aussi) et de l’autre les rancœurs, le mal être, et voir de quel côté elle penche.
    Il te faut choisir entre partir ou rester? Tu penses aux enfants, mais penses tu aussi à toi? Car si leur maman n’est pas heureuse, il y a de fortes chances pour que cela impacte leur vie aussi.
    Je te parle d’expérience et je ne suis pas toujours sûre d’avoir fait le bon choix (la situation s’est améliorée pour moi tout de même)…
    Tu peux m’envoyer un petit mot par sms, tu as des ami(e)s qui peuvent t’écouter, comprendre, mais ne t’isole pas…
    Bisous ma Sandra.

    Aimé par 1 personne

    1. J’ai parfois l’impression que je vis avec deux hommes différents. L’un est charmant, malgré ses travers et c’est l’homme que j’aime, le père de mes enfants, l’autre est odieux, c’est un étranger et e ne le supporte pas. Je me souviens à l’époque, avoir discuté avec toi et je te disais de partir, car je pensais que c’était la seule chose à faire… je n’en suis plus si sûre maintenant. Mes parents à moi se déchiraient lorsque j’étais enfant. Ils sont restés ensemble et au final, je suis bien incapable de dire si ça nous a été bénéfique ou non à mes soeurs et à moi. Pour le moment, je continue à réfléchir. Mais je sais que je ne supporterai pas ce genre de situation très longtemps. Merci d’être là. Je t’embrasse très fort.

      J'aime

      1. J’ai connu la même sensation avec mon compagnon, Je me souviens bien de cette période, mais tout parait simple de l’extérieur et quand « on a le nez dans le guidon » c’est autrement plus complexe. Ce qui m’a manqué à l’époque c’était de me confier, d’être très seule face aux problèmes, c’est pour ça que je te conseille de parler, ça évite d’être sous pression et de trop ruminer. Ta maman si elle est passée par là peut te comprendre et t’aider (surtout ne refuse pas d’aide).
        Pour l’instant, tu vis en milieu plus ou moins clos, tes enfants sont petits et ont besoin de toi, mais quand ils iront à l’école, tu pourras un peu plus t’ouvrir et peut être rencontrer par l’intermédiaire de l’école d’autres mamans. ça permet aussi de prendre du recul et de l’air et d’avoir d’autres activités qui vont te faire décompresser… Bon si rien ne change, au bout d’un certain temps, il faut savoir prendre les décisions qui s’imposent?!

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :