Au campement… (Léna 4)

Ce texte a été écrit dans le cadre de l’atelier d’écriture d’Olivia :des mots une histoire, récolte 33.

Les mots imposés : proposer – rembourrage – givre – Cabourg (facultatif vu qu’il s’agit d’un nom propre) – irrésistible – déstabiliser – foyer – tendresse – éternité

Léna ne s’attendait pas à trouver son nouveau foyer irrésistible. Elle ne fut donc pas déçue par le pitoyable village éphémère tout de bric et de broc. Son fiancé la saisit par le bras. Elle se fit violence pour ne pas se laisser déstabiliser par ce contact. Bientôt, le jeune homme aurait tout pouvoir sur elle.

-Détendez-vous Dame Léna, dit-il. Aucun mal ne vous sera fait ici. Je vais vous conduire à notre demeure, mais auparavant, j’aimerais vous présenter à ma mère. Cela ne vous ennuie pas ?

-Pas le moins du monde, mentit Léna. Cependant, j’aimerais vous proposer autre chose pour commencer… Vous connaissez mon nom, alors que je n’ai jamais entendu le vôtre. Peut-être pourriez-vous vous présenter en premier lieu, avant que je ne fasse connaissance avec votre mère. Qu’en pensez-vous ?

Le jeune homme se raidit. On l’aurait cru pris dans du givre tant il était immobile. Puis il se mit à rire.

-Je suis navré. Vous avez parfaitement raison… Je me nomme Nohan, prince du peuple de l’est. Venez à présent. La roulotte de ma mère est toute proche !

Il la guida jusqu’au centre du camp. Une roulotte imposante trônait au beau milieu des autres, gardée par un homme non moins imposant, mais dont le visage s’éclaira en apercevant le prince.

-Seigneur Nohan ! s’écria-t-il en le serrant contre lui avec une tendresse bourrue. Votre mère est impatiente de vous voir. Il y a une éternité qu’elle espère que vous trouviez enfin une promise !

Cabourg, je te présente Dame Léna, ma fiancée.

Le géant s’inclina devant la jeune fille, puis s’effaça pour laisser passer le couple. Léna cligna des yeux en découvrant l’intérieur de la roulotte. Jamais elle n’aurait imaginé y trouver un tel luxe ! Dorures et tapisseries lui donnaient des airs de salon palatin. Des meubles en acajou, aux teintes chaudes et aux motifs compliqués, rendaient l’endroit confortable et en particulier de somptueux fauteuils au généreux rembourrage.

Sur l’un deux, une femme brune entre deux âges les regardait avec attention.

 

15 commentaires sur “Au campement… (Léna 4)

Ajouter un commentaire

  1. Je me suis laissé embarquer par le destin de Léna et lu les 4 récits à la suite. C’est vraiment très bon, Sandra. En peu de mots tu arrives à créer un monde, une ambiance et même si les personnages sont à peine effleurés on a déjà l’impression de les connaître.
    Belle prouesse également de jouer le jeu des mots imposés sur l’ensemble de ton histoire 🙂
    A suivre, donc !
    Belle soirée.

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour Laurence. Merci pour ce joli commentaire et merci de m’avoir lue. Sans le défi des mots, je ne me serais sans doute pas lancée dans ce récit. En fait, ce sont ces mots qui orientent l’histoire et les personnages. C’est un jeu auquel je prend beaucoup de plaisir. Pour ce qui est de la qualité du texte, je ne suis pas sûre de mériter tous ces compliments. J’ai (comme souvent) un sentiment d’insatisfaction quand je me relis. J’espère qu’écrire plus régulièrement m’aidera à m’améliorer. Belle et douce journée. Bises ensoleillées.

      Aimé par 1 personne

  2. Une belle suite Sandra. Je rejoins Laurence, tu sais créer des ambiances, un univers en peu de temps, c’est la force de ton écriture je trouve.
    Et puis les mots sont placés avec fluidité. J’aime beaucoup.
    Hâte de connaitre la suite.
    Je t’embrasse et douce soirée à toi.

    Aimé par 1 personne

    1. Merci Marie. Les mots sont la colonne vertébrale de ce texte. Ils m’ont suggéré la suite de l’histoire et même, m’ont obligée à créer certains personnages. J’aime bien cet exercice. C’est un vrai jeu d’écriture, exactement ce dont j’ai besoin pour me motiver. Maintenant, je vais plancher sur le défi que tu nous as proposé et voir où ça me mène. Des bisous d’ici !

      Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :