L’oncle Alfie

Ce texte a été écrit dans le cadre du challenge d’écriture du Blog « l’atmosphérique de Marie Kléber ». Le thème du challenge est le suivant :

Pour la semaine prochaine, on va revenir à quelque chose de plus classique avec une photo. Bonne écriture!

L’oncle Alfie adore se moquer de nous. Maman dit qu’il est juste taquin, mais moi je pense que c’est un pervers et un sadique. Il aime bien nous faire peur et si d’aventure l’un de nous se blesse dans l’affaire, il nous traite de « chochottes ». Or, chaque fois que nous nous blessons, c’est plus ou moins de sa faute. Hélas, maman l’adore et lui fait confiance… assez pour nous confier régulièrement à lui.

Avec Martin, mon frère, nous suivons l’oncle Alfie en traînant les pieds. Dans quel endroit putride va-t-il nous emmener aujourd’hui ? Une maison hantée ? Un bar glauque ? Une ruelle sinistre ? Surprise ! Pour une fois, l’endroit semble propre et fréquenté. C’est en pleine ville. Il y a des commerces des deux côtés de la rue et je commence vraiment à apprécier la balade. Puis tout à coup, nous arrivons devant la terrasse d’un café où sont assises trois grandes statues, plus vraies que nature, prenant leur café parmi les touristes.

L’oncle Alfie nous pousse à aller nous asseoir avec elles et je comprends le sens de sa démarche lorsqu’il se penche entre nous deux et nous susurre : « Vous voyez ces gars-là ? Ils ont croisé le regard de la vieille aux pigeons et se sont retrouvés pétrifiés. Vous ne me croyez pas ? Regardez de l’autre côté de la rue… » Je tourne les yeux dans la direction indiquée et je tombe tout droit dans les prunelles d’une horrible vieille qui m’adresse un sourire édenté.

Comme un seul homme, mon frère et moi nous levons d’un bond et nous nous sauvons à toutes jambes. Ce n’est qu’après plusieurs minutes de course que nous réalisons que l’oncle Alfie ne nous a pas suivis. Le gredin ! Une fois de plus, il s’est bien fichu de nous ! Nous revenons sur nos pas, penauds et vexés. Notre oncle va se payer notre tête pendant des semaines avec cette histoire ! Mais soudain, Martin m’agrippe le bras.

C’est alors que je la vois : une quatrième statue, assise avec les trois autres et qui ressemble trait pour trait à l’oncle Alfie…

11 commentaires sur “L’oncle Alfie

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :