Le clan des dragons 9

Nous arrivâmes au palais en fin d’après midi. Notre apparition provoqua un très grand émoi, tant parmi les domestiques que parmi les membres de la cour. Mon père et mon futur époux furent les premiers à se précipiter à la porte. Dussé-je vivre encore 100 ans que je n’oublierais jamais cette scène. Un père et un mari aimant se serait réjoui du retour de ses filles et de son épouse, mais lui ne voyait qu’une chose : mon absence (il ne pouvait pas me reconnaître sous ma forme de dragon) et l’argent que cela allait lui faire perdre. Fait extraordinaire, la présence d’un dragon semblait tout à fait secondaire à ses yeux. Cela ne dura pas très longtemps, bien entendu. Je me mis à gronder pour attirer son attention, la main de ma mère posée sur mon cou…
-Madame, que signifie ceci ? demanda-t-il avec une courtoisie trompeuse. Que faîtes-vous en compagnie de cet animal et qu’avez-vous fait de la promise de notre hôte ?
Mon prétendant hocha la tête comme si mon sort le préoccupait vraiment, mais je vis bien à son sourire narquois que la situation l’amusait et qu’il escomptait en tirer un joli bénéfice.
-Silence ! criai-je si fort que ma mère sursauta et que mon père
demeura bouche bée face à nous.

-Ce misérable avorton est un traître, affirmai-je en plantant mon regard dans celui de mon fiancé. Il a fait attaquer le temple par une troupe de mercenaires car il voulais vous soutirer de l’argent sans avoir à honorer sa part du marché.
-Mensonge ! protesta l’intéressé.
-Silence vous dis-je ! répétai-je en m’avançant vers lui. Vous vous expliquerez quand je vous y autoriserai. Vous là, fis-je à l’adresse de mes prisonniers, venez par ici. Est-ce lui l’homme qui vous a employés ?
-Oui, c’est lui noble dragon, me répondit l’un d’eux.
-Quelle était votre mission ?
-Enlever les femmes, les vendre au loin et tuer tous les témoins qui se trouvaient dans le temple ou sur notre route, déclara-t-il.
Mon père tourna un regard courroucé vers celui qui avait failli devenir son gendre.
-Disparaissez ! lui dit-il. Hors de ma vue !
– Il suffit ! grondai-je. Je n’en ai pas fini avec vous deux !

Je fixai un oeil terrible sur mon ex fiancé et sous le regard médusé de tous les gens du palais, je repris ma forme humaine.

-Vous avez osé me traiter comme une marchandise, un morceau de viande que des chiens se disputeraient. C’est terminé ! Plus jamais vous ne me traiterez de la sorte… Mais ce n’est pas fini ! Plus jamais vous ne traiterez aucune femme de cette manière…

-Comment oses-tu t’adresser à ton père de cette façon ? balbutia mon géniteur sidéré.

-Comment osez-vous vous prendre pour son père, vous qui n’avez jamais rien fait pour elle, lui rétorqua ma mère.

Elle me prit par la taille, les yeux brillants de fierté.

-Tout va changer, dit-elle. Je suis autant reine que mon époux est roi. Et je vous le déclare à présent : aucune femme en ce royaume ne sera plus inférieure à un homme. Désormais, nous aurons les mêmes droits.

-Cessez vos inepties ! cria mon père.

Mais je me transformai de nouveau en dragon en poussant force grondements et il se tut aussitôt.

-Je ferai appliquer la volonté de la reine, ma mère, annonçai-je. Si vous vous mettez en travers de ma route, je n’hésiterai pas à sévir. Quant à vous, ajoutai-je pour mon prétendant, vous allez quitter les lieux et ne jamais y revenir… mais avant ça, vous vous rendrez dans le petit village où vos hommes ont causé tant de dégâts et vous réparerez tous les torts subis par les villageois. Souvenez vous tous qu’à dater d’aujourd’hui, les hommes ne seront plus les seuls à diriger.

Les années ont passé. Les changements ont été difficiles, mais mon peuple accepte à présent de voir des femmes diriger des commerces ou même devenir soldats. Elles ne sont plus cantonnées à leurs foyers et lors des conseils, leurs voix comptent autant que celles de leurs homologues masculins. Les royaumes voisins nous envient, car nous connaissons une prospérité sans précédent.  Pour le reste du monde, nous sommes devenus maintenant, le clan des dragons…

8 commentaires sur “Le clan des dragons 9

Ajouter un commentaire

  1. Là, j’avoue avoir lu et bu chaque instant .. j’étais en plein fantastique comme au cinéma. J’aime la rébellion il faudrait des dragons de nos jours. ..
    Bonne soirée et douce nuit
    Hélène

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :